14 novembre 2005

Ma Belle Plante



Je transporte, sur le balcon, le pot de cette grosse plante dont j’avais laissé les trois troncs bien droits il y a quelques mois. Je la retrouve de travers contre le mur, les feuilles jaunies, la terre sèche.
C’est un des derniers efforts que je m’accorde après un ménage de 4 heures.
Je dégage quelques centimètres de terre pour remettre du terreau frais, tout en redressant cette petite flore. Le ciseau aide à la découpe des feuilles mortes. L’eau vient compacter le tout.
Elle est lourde puisque chargée de beaucoup d’images. Elle retrouve sa place en trônant sur le tabouret Starck, émanant de sa verdure, un sentiment de renouveau.

Je la regarde illuminer la pièce comme un couché de soleil embellit une plage. Je l’avais oubliée après mon départ, pas songé à son entretien, jusqu’à oublier son existence même. Et puis, malgré l’absence, ça pousse quand même. Ca résiste.
Leçon de vie d’une plante à une errante. Même sans lui, je survis.


Photo :
Copyright D. Juncutt
« Carrelage »