15 mars 2006

Bold and Blood

sg3500


Le tattoo se dessine, le bras immobile, mâchoire serrée, l’encre se mêle au sang, il adviendra un lettrage gothique qui maculera la peau d’un message hurlant bien haut ce que je pense tout bas.
« Si tu as mal là où t’as peur, tu n’as pas mal là où je pense… »
Toujours comme ça, le marquage. Toujours comme ça, la folie des gens qu’il faut lire avant de converser.

Et puis dans le nid, son petit corps se trémousse de poser pour l’italienne. Le colibri n’est pas tombé du nid, mais je veille à ce qu’il ne se fasse pas bouffer par les vautours. Du plomb dans l’aile.


Photo :
Copyright D. Juncutt