09 octobre 2006

Crayonnage part.2

Image Hosted by ImageShack.us

Je ne sors pas ce soir et c’est bien là mon droit, ou plutôt mon choix, et même ma volonté absolue. Ce soir, je suis fainéante, non ce soir je continue à l’être et je ne fais rien pour arranger ce léger problème d’insociabilité. J’aimerais bien me coller quelques tartes, mais je suis trop résistante à la douleur.

Ce n’est pas bien grave puisque j’ai du rencontrer la personne la plus lubrique de Montréal. Là, assise sur le banc à deux centimètres de moi, elle me demande à quelle heure doit commencer le match de football américain. J’ai bien pouffé en voyant débarquer les joueurs des Sun Youngs, trottinant à la chaîne, en armure de combat, crachant dans les protège-dents en chantant en chœur combien ils vont massacrer l’autre équipe. Il fallait que je vois ça. Elle se demande pourquoi il y a autant de mouettes sur le terrain, qu’il faudra qu’elle vérifie si c’est parce qu’il pleuvra demain. Quel âge j’ai à votre avis ? 70 ans c’est gentils, j’ai 86 ans. Le sport c’est important. Vous verrez dans quelques semaines, la montagne derrière nous, elle va être de toute beauté, les arbres seront de toutes les couleurs. Vous venez d’où ? Vous avez beaucoup de noirs chez vous ?

Je n’ai pas regardé le match jusqu’au bout parce que je ne comprenais pas les règles et que finalement le rugby est bien plus sexy.

Aux Puces du Pop Montréal, je me suis arrêtée devant un stand sur lequel étaient dispersés des cartes postales et des posters. J’ai posé les dollars sur la table pour payer mes dessins coup de cœur puis j’ai demandé à Jack Dylan de m’écrire quelque chose sur celui que je préférais. Celui où un type est couché (raide bourré) faisant la promotion de Kill The Lights au Saphir, juste parce que j’y mixe bientôt et que ça me fait plaisir de constater que le lieu est connu. Par pure flatterie.
Alors pour continuer dans la niaiserie et le pop corn, Colibri s’est acheté un beau vélo rose. Un vélo sur lequel on peut rajouter des centaines d’accessoires, faisant d’un objet utile, une œuvre totalement délirante dans la continuité d’une collection de Blythe ou de toys vinyle.

Jack a le poignet agile, mais Jack est aussi très beau.



Dessin :
Copyright Jack Dylan