02 février 2007

SK#112

Image Hosted by ImageShack.us

Mardi soir, après mon set, je branche le laptop pour finir sur quelques notes tranquilles, et me laisser le temps de boire un verre de vin, presque bon, accoudée au bar. Le petit Japonais qui vient m’écouter inlassablement depuis mon arrivée à Montréal, est là aussi, avec son amie qui raconte comment elle voit son téléphone transformé en chat au petit matin, hallucination poussée par un excès de fièvre. J’ose dire à mon petit jap qu’il ressemble tellement à Hiro Nakamura que je ne pourrais pas l’appeler autrement. Il me raconte, Tokyo, la Normandie et re Tokyo et puis Québec. P. propose de créer un syndicat pour défendre l’indéfendable alors que la conversation vire à nos souvenirs de jeux vidéos arcades, super nintendo, séga master système, Atari…
« Mais si, le bonhomme, il était blond et il avait un skate board. Même qu’il fallait choper des fraises géantes et des bananes. Une espèce de mini Rahan à roulettes ! C’est quoi déjà le nom de ce jeu ? Boy quelque chose… »

On ne trouvera pas, mais on aura cité les jeux les plus pourris avec une nostalgie certaine, en passant par les pouvoirs d’extensions de membres de l’Indien dans Street Fighter, tout ça en référence au documentaire 8 bit qui sera projeté à la SAT et que je ne voudrais surtout pas manquer.
J’ai glissé le flyer dans ma poche, fini le verre de vin, enfilé mes gants, mon manteau, mon écharpe, roulé mon paquet de dollars, Supahiro m’a pris dans ses bras comme on attend rarement des gestes d’affection d’un asiatique, et j’ai porté mes cinquante kilos de disques jusqu’à l’appartement. J’ai eu mon câlin.

Pendant ce temps là, dans le monde, c’est le lancement de windows vista, avec une interface qui ressemble de plus en plus à Apple et une fonctionnalité qui existait déjà chez Mac depuis des lustres, celle de retrouver tous vos fichiers, donnés et autres applications rien qu’en tapant son nom.
Ca ne vaut vraiment pas le coup d’investir dans ce nid à virus.

Photo :
Copyright D. Juncutt
« Salle de jeux- Quartier Chinois. Mtl 2007 »