15 avril 2007

SK#129

Image Hosted by ImageShack.us

Vivre un mois d’avril comme un mois de novembre est un peu perturbant pour le biorythme. Regarder la neige fondre pendant que sous la capitale française vous croulez sous les vingt-quatre degrés, n’est en rien rassurant. J’ai le cou qui me démange après six mois du port d’écharpe en laine et j’ai éclaté toutes mes chaussures dans la neige, brûlées, trouées, usées, décolorées.

Avec le Colibri, on a déjà commencé à foutre les piles de magazines dans les sacs-poubelles, accumulation d’In Touch et autres merdes journalistiques. Plier les boîtes de designers toys, jeter les factures vidéotron, classer les fiches de salaires, dépoussiérer la valise d’un mètre cinquante qui avait supporté mes quarante cinq kilos d’affaires lors de l’aller. Un calvaire ce départ, je me rappelle. Quinze kilos de surplus, qu’on n’a fini par ne pas payer puisque nous retardions l’embarcation. Courir comme des dératées, la ceinture dans la main, le pantalon glissant, chercher le passeport, et souffler enfin dans le tunnel qui mène à l’avion. Partir avec tous les espoirs du monde, ne songeant pas encore au retour.

Ce retour d’ailleurs, qui me travaille énormément, m’empêchant de profiter un maximum du temps qu’il reste. Il a fallu pour cela que je comble, à contrario, les jours qui suivront mon arrivée, créer mikmak, booker juanico del paris, me remettre à sec, à l’organisation avec Dactylo pour le Triptyque et mixer cinq fois en deux semaines. Comme s’il fallait que ça s’enchaîne pour qu’on évite de poser toujours les mêmes questions, dans des racles vocales différentes de ceux qui ne sont jamais venus aux nouvelles pendant que j’étais ici, pendant que j’aurais aimé en avoir, pendant que c’était gravement la merde.

Au lieu de ça, vivre l’introspection d’un long voyage comme une marche polaire et se découvrir pour de vrai en laissant crever les fous espoirs de ce que je ne serais jamais, tout en jouissant de ce que je suis devenue, enfin.

edit: Dans sept jours, je compte sur vous pour voter pour le plus Loyal des candidats.

Photo :
Copyright D. Juncutt
« Beau couple - Les Laurentides »