02 août 2007

SK#156

Image Hosted by ImageShack.us

J’ai refusé un travail très bien payé avec possibilité d’embauche. Se peut-il que mon masochisme se prolonge jusque-là. Mais, en toute évidence, je ne m’y voyais pas. La fenêtre grande ouverte, on me fait patienter. Je me penche depuis le quatrième étage sur un Paris neuvième ensoleillé. Je ne suis pas là, je n’y serai jamais. De ce balcon j’aperçois un homme qui dispose des tableaux d’art moderne dans une vitrine. Je donnerai tout pour offrir mes services dans cette petite boutique de quartier, faire comme si j’y étais depuis des lustres, épanouie et vide de toute amertume.

Quelques heures plus tard, un message téléphonique me confirme que j’ai le poste. J’invente. J’ai trouvé autre chose. Au grand désespoir de mon compte en banque.
La force du refus m’a une fois de plus servie.
Sur mon curriculum vitae, je pouvais lire un mot de la société d’intérim qui disait « Grande faculté d’adaptation, excellent élément.»

Faculté à adapter à mon quotidien et grand bien m’en fera.

Plus tard je demande à la provinciale. si elle pense que je suis dépressive. Le soir précédent, je discute durant cinq heures avec Chill qui m’apprend à lire Amour en japonais, gravé sur le bracelet argenté d’une voisine de table. Soudain je pense, qu’on ne m’a jamais offert de bijoux.

Photo :
Copyright D. Juncutt
Information : Clitorise – Vendredi 3 août à la Flèche d’Or